Il y a très peu de temps, Jérémy, de la maison Hugo Romance m’a contacté pour me proposer de lire Maybe Not de Colleen Hoover qui fait fureur aux États-Unis. Dans la mesure où je suis dans une période où j’ai très envie de lire, je me suis d’ailleurs remise à Harry Potter (pour la petite anecdote, je détestais lire lors de mon cursus littéraire au lycée), j’ai accepté sans hésiter. Fan d’histoire d’amour, pour la grande rêveuse que je suis, c’était une évidence.

peterestunefille colleen hoover hugoromance newromance (1)

La New Romance :
On voit de plus en plus des rayons « New Romance » pointer le bout de leur nez un peu partout ces derniers mois. Je vous vois venir, la New Romance, késako ? C’est un nouveau mouvement littéraire qui cartonne en ce moment de l’autre côté de l’Atlantique ! Si je devais définir la New Romance, je dirais : histoire d’amour décomplexée à l’image des relations amoureuses actuelles mais c’est aussi une romance un brin coquine (plus ou moins accentué selon les romans). Des romances de notre génération.

Synopsis :
Une jolie blonde têtue et un peu froide prénommée Bridgette devient la nouvelle coloc de Warren, cela pourrait-être une expérience excitante selon lui. Néanmoins les deux individus ont des difficultés à rester dans la même pièce mais pour Warren, lorsque l’on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer les sentiments de cette même personne en passion et il a l’intention d’essayer sa théorie sur Bridgette. Réussira-t-il ?

Maybe not est un spin-off de Maybe Someday (que je suis impatiente de lire)

Mon avis :
C’est une agréable découverte. Il se lit rapidement à tel point que je l’ai dévoré dans le train, impatiente de connaître la suite (même si on se doute un peu de ce qu’il va se passer). La plume de Colleen est agréable à lire.
Ce que j’ai beaucoup aimé c’est que cette fois, ce n’est pas le point de vue d’une demoiselle complétement « in love » d’un beau ténébreux, et non ! Dans Maybe Not, l’histoire nous est raconté par Warren, un jeune homme. Et oui, qui a dit que les hommes ne pouvaient pas être amoureux ? Et j’ai trouvé ce point de vu intéressant. On nous écrit très souvent des romances avec le point de vue d’un personnage féminin, nous vendant le côté complétement « nian-nian », « cul-cul la praline », la niaiserie pure. En inversant le point de vue, on change les codes de la romance basique (il se peut que je me trompe donc n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire).
Et s’il n’y avait que ça qui changeait… On ajoute à cette histoire d’amour moderne, une petite dose de sexualité. Nous ne sommes pas dans le vulgaire et très loin des scènes de 50 Shades of Grey.
J’ai adoré suivre Warren et sa relation avec Bridgette. J’ai énormément souri (les gens ont dû se demander ce que j’avais) car j’ai eu l’impression de lire l’histoire de l’Amoureux et moi, enfin presque. Ce que j’entends par là c’est la relation que Warren et Bridgette tout au long du livre similaire à la nôtre sur certains points (il faut le lire et vous comprendrez ce que je veux dire car si je vous en parle ici, je vais tout vous raconter et ce n’est pas le but). Je me suis donc, ou plutôt, je nous ai identifié aux personnages. Warren étant l’Amoureux car je trouve que son caractère et sa personnalité a des similitudes avec le caractère et la personnalité de l’Amoureux notamment par son calme et son côté taquin, puis Bridgette, le caractère explosif, c’est moi.

Si vous aimez les histoires d’amour « modernes » parce que nous sommes très loin de Roméo et Juliette, je vous invite à lire Maybe Not. Et si vous aimez ce type d’histoire mais que la lecture ce n’est pas pour vous, rassurez-vous, il est très rapide à lire (146 pages).

Maybe Not, Colleen Hoover, Hugo Romance, 9€50
Article sponsorisé.

Connais-tu la « New Romance » ? Veux-tu lire Maybe Not ?
Et si tu l’as déjà lu, quel est ton avis ?

peterestunefille colleen hoover hugoromance newromance (4)peterestunefille colleen hoover newromance hugoromance

You Might Also Like

POKEMON GO : TRUCS, ASTUCES & CONSEILS.

What’s on my phone ? That’s the question !

Suivre ses blogueuses préférées : trucs & astuces

6 Comments

  1. Clem C.

    15 avril 2016 at 19:26

    J’ai jamais lu ce type de livre. 50 nuances de Gray m’a vraiment dégoutée. Miser sur l’histoire plus que sur la plume, je ne peux pas. C’est de l’ordre sujet-verbe-complément et nian nian. Bref, je n’ai pas pu le finir (2eme livres de ma vie que j’arrive pas à finir…).
    J’ai peur de retomber dans ce schéma avec les autres livres de ce genre…
    Bisous! ♥

    1. Peter

      Peter

      21 avril 2016 at 21:51

      Je doute que celui-ci te plaise. L’écriture est très simple, tellement simple qu’il se lit vraiment très facilement. Après tu peux toujours le feuilleter à la FNAC ou autre. Bien sûr, on est très loin de 50SOFGrey, moins cru, moins d’érotisme, beaucoup beaucoup moins.
      Pour 50SOFGrey, je comprend ! J’ai adoré le premier mais alors le deuxième… Non, merci ! Mais je t’avoue que je suis très « plume simple » (ouh, je fais honte à mon bac littéraire ! XD).

  2. clochette032001

    27 mars 2016 at 16:33

    Je ne connaissais pas du tout mais ca me donne envie 🙂

    Gros bisous <3
    Chloé – http://www.chloe-v.com

    1. Peter

      Peter

      8 avril 2016 at 11:21

      Si tu le lis, n’hésite pas à me donner ton avis ❤️

  3. Estelle

    17 mars 2016 at 14:38

    Moi qui adore la lecture je sens que ce livre pourrait me plaire. .. en tous cas ton article me donne très envie !! =) bisous

    1. Peter

      Peter

      8 avril 2016 at 20:10

      Si tu le lis, n’hésites pas à venir me donner ton avis ♥

Laissez-moi un petit mot doux ♥